Hier, mardi 14 juin 2011, alors qu’il était l’invité d’une émission sur T.C.I(télévision de la communauté internationale,pour débattre du thème,quelle sécurité pour les ivoiriens,le ministre de l »intérieur M. Ahmed Bakayoko a justifié le retard de l’exécution du programme du président Ouattara par la guerre qu’a connu le pays.

En effet,selon lui,les conséquences de ce conflit sont considérables aussi bien sur les bâtiments que le personnel administratif.Ce qui fait que l’état doit reconstruire tout ce qui a été détruit avant de penser à réaliser les du programme de gouvernement du président Ouattara.Il a même indiqué que les conséquences de ces affrontements n’étaient pas à négliger et a demandé à demi mot l’indulgence du peuple pour le retard que connaîtrait la mise en application du fameux programme.

Nous n’en revenons pas que  aujourd’hui un homme comme Ahmed Bakayoko utilise la guerre comme argumentaire pour justifier un retard dans la mise en oeuvre d’un programme de gouvernement alors qu’il refusait de reconnaître cet état de fait à l’ancien régime qui a supporté cela pendant près de dix ans.Quand l’ancien régime en parlait on disait qu’il l’utilisait comme prétexte pour masquer son incapacité à gouverner.Nous on dira que eux veulent nous préparer à leur échec probable et certain.

Brandir déjà les conséquences de la guerre pour justifier des difficultés à venir du nouveau régime alors qu’on la refusé au précédent ,c’est faire être mesquin et faire montre d’un cynisme criant.on en fait sa chose nous arrange.Nous pensons qu’ils se sont rendus compte qu’ils ne devaient pas se moquer quant les autres se noyaient pendant qu’ils se trouvaient encore sur la rive.

Derniers commentaires

  • Admin commentaire sur Bonjour tout le monde !
    "Bonjour, ceci est un commentaire. Pour effacer un commentaire, connectez-vous, et affichez les..."

Articles récents

Aujourd’hui nous allons parler d’un dirigeant africain qui gouverne un pays au nord de la côte d’ivoire.Il s’agit bien entendu de m.Blaise Compaoré président de la du Burkina Faso qui s’est mis en tête de réécrire une fois de plus l’histoire constitutionnelle de son beau pays.

En effet,à l’approche de l’élection présidentielle qui aura lieue d’ici peu au Burkina Faso, le parti de l’homme fort de ce pays a décidé une fois encore de réviser la constitution dont tout le pays s’est doté afin de permettre que son candidat Blaise puisse briguer un autre mandat, alors que la constitution en place ne le lui permet pas.Notons que cette manoeuvre avait été déjà utilisé il y a cinq ans de cela pour maintenir le même au pouvoir.Tous ces chamboulements démocratiques sont faits au vu et au su de cette même communauté internationale qui se veut être une donneuse de leçons en matière de démocratie.Elle ferme les yeux sur tous les abus du régime Compaoré qui depuis de longues années maintient le pays dans une dictature qui ne dit pas son nom.Après avoir éliminé Sankara pour accéder au pouvoir,tué Norbert Zongo pour museler la presse,il veut tripatouiller la constitution dans le but de mourir au pouvoir comme ses illustres devanciers que Houphouet Boigny ,Bongo qui tout comme lui étaient les bras séculiers du néocolonialisme en Afrique.En fait, le beau Blaise comme on aime à l’appeler au Faso,avec le soutient de la communauté internationale qui s’est donné pour objectif d’installer dans le monde,à la tête des pays les dirigeants qui lui convient,peut se permettre d’entreprendre toutes les magouilles de son choix.Lui,n’a pas à craindre un éventuel débarquement de troupes d’élites venant de la France ayant la caution que dis je la bénédiction des nations unies,comme cela a été le cas en côte d’ivoire,en Lybie etc.Tout simplement pour dire qu’en Afrique pour s’éterniser au pouvoir il se mettre sous tutelle française,cédé à la France et au grandes puissances toutes vos matières premières au détriment du bien être de votre peuple et vous serez sûrs d’avoir la liberté de faire de votre pays un royaume sur lequel vous et vos descendants règneront sans partage et sans opposition véritable.Cela Bongo très tôt compris avec son disciple Wade du Sénégal.

Montesquieu disait tout homme qui a du pouvoir a tendance à en abuser,Compaoré abuse si bien des prérogatives que lui accorde la fonction de chef d’état qu’il considère le pays comme une  propriété privée avec laquelle,il peut tout se permettre quand il veut et comme il veut.Mais il semble oublier qu’un peuple excédé ne peut être arrêté par aucune armée.J’ai parlé pian…………………………….


LA RECONCILIATION AURA T-ELLE LIEU?

         Le processus de réconcialiation engagée en côte d’ivoire s’est vu renforcé par la mise sur pied de la commission vérité,justice,réconciliation et pardon, dirigée par l’ex premier ministre Charles Konan Banny.L’existence de cette commission est une avancée notable dans la matérialisation de la cohésion sociale qui été tant fragilisé durant cette crise post électorale qu’à connu le pays ces trois derniers mois.Cependant, des intérrogations subsistent quant au poids réel de cette commission,à sa capacité de rassembler ce peuple si déchiré et rempli de haine,mais surtout sur son libre arbitrage.

            On le sait,la commission vérité,justice,réconciliation et pardon a pour objectif de faire des différents de ce pays une véritable nation afin de ne plus connaître les atrocités que nous avons vécues ces derniers mois.Mais force est de reconnaître que nombreux sont ceux qui la considèrent comme un forum bis.En effet,en 2000,le forum avait été annoncé comme la panacée qui aurait pu résoudre le problème identitaire que connait le pays depuis la mort de son premier président M.felix Houphouet Boigny.Malheureusement,cela avait été plus tôt gaspillage inutile de ressources de l’état,car les conclusions n’ont jamais été mises en application et nous avons connu la situation que vous savez.D’où ces doutes au sein de la population qui estime dans sa grande majorité que les beaux discours de réconciliation sur les chaînes de télévisions internationales ne reflètent pas la réalité du terrain.Selon eux,il existe plus une volonté manifeste de la part du nouveau régime de casser du F.P.I que d’aller vers la paix des coeurs surtout avec toutes les décisions prises à l’encontre de leaders de l’ancien régime.Et cela à pour conséquence de désunir d’avantage le pays,quant on sait que près de la moitié des électeurs a accordé ses voix à l’ex président lors des dernières élèctions présidentielles.

             Aussi,l’on se pose la question de savoir si l’actuel régime accordera une indépendance réelle et totale à la commission dans l’exercice de ses activités,car nous savons que pour réussir ce pari de réconcilier les ivoiriens,il faudra être impartial et déterminer les responsabilités de chaque camp suite au exactions commises lors des évènements.Or,nous constatons que le régime en place tant à blanchir ses combattants et attribué la paternité de tous les crimes uniquement au camp de l’adversaire.A partir de ce fait, certains estiment que le gouvernement donnera des instructions pour ternir le moins possible l’image de ses combattants.

             En un mot,l’effectivité d’un retour de la cohésion sociale serait compromise si la commission qui en a la charge ne montre pas qu’elle a les épaules taillées pour et surtout qu’elle a à coeur d’oeuvrer pour une Côte d’Ivoire une,indivisible,et prospère pour le bien des générations futures.Cependant, n’oublions pas qu’après un conflit seul les vainqueurs écrivent l’histoire, en bon entendeur salut!             

Articles plus anciens

reprise de la vie

Bonjour tout le monde !

SHAPING GLIBALISATION : THE... |
cadresboc |
azert12345 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | oloumane
| Des risions...risibles...li...
| Journaliste en herbe ...